L'Iridologie : Quel en est l'intérêt et que voit 'on exactement ?


L'Iridologie est basée sur l'observation de l'iris, c'est avant tout une approche empirique qui se pratique depuis très longtemps. Certains spécialistes pratiquaient l'iridologie il y a 3000 ans mais c'est surtout un médecin hongrois du XIXème siècle, Ignatz von Peczely qui posa les bases à savoir la localisation des organes du corps, la projection du corps humain dans l'iris et sa topographie.


Les coloris et le type de terrain selon les iris.


Selon le coloris de l'iris, il existe une prédisposition. Par exemple, un iris de coloris bleu aura un terrain acide alors qu'un individu ayant des iris aux coloris bruns aura un terrain alcalin.
La pupille et notre estomac.
Le centre de l'iris, la pupille correspond à la partie de la zone estomac. Si celle-ci est normale, il pourra se traduire par une bonne résistance vitale, un bon équilibre nerveux et psychologique. Si celle-ci est dilatée, rétractée, cabossée ou décentrée, cela entraînera des fragilités à la fois sur le plan physique et sur le plan nerveux

La collerette et nos intestins.


La collerette est la partie circulaire centrale de nos iris, elle est le reflet de la bonne santé de nos intestins. L'idéal est d'avoir un cercle parfait sans rétractation, dilatation et fentes (ou rayons).

En Naturopathie, 90% des pathologies ont une origine intestinale d'où l'intérêt d'observer l'état de la collerette pour anticiper si des lésions sont visibles.


Les zones organiques et les prédispositions pour certaines pathologies.


A partir de la collerette, certaines fentes ou rayons vont se diriger vers certains organes. C'est à partir de cela qu'il est possible d'anticiper des dysfonctionnements organiques.


Les types de déchets selon les tâches ou colorations


De part sa localisation et sa couleur, l'iridologie permet de voir quel type de déchets est en circulation (colloïdaux, cristalloïdaux, pyruvique) et sa localisation au niveau d'un organe. Par exemple, si il existe des tâches comme des flocons blancs ou des petites perles blanches dans un iris de coloris bleu, cela indique que le terrain est chargé en acide urique (déchets cristalloïdaux). Cette observation sera donc à mettre en parallèle avec la zone des reins pour voir si cet acide urique ne provoque pas un affaiblissement ou un dysfonctionnement rénal ou des douleurs inflammatoires comme circulatoires.



En conclusion, l'iridologie est basée sur le principe de prévention.


Ils existent bien d'autres éléments à travers l'observation de nos iris pour aider le médecin ou le naturopathe à chercher l'origine du déséquilibre ou du symptôme comme le niveau de vitalité (à travers la densité de la fibre) ou l'état émotionnel (présence d'arcs nerveux qui témoignent du niveau de stress et de son impact au niveau organique).

C'est un atout majeur pour observer l'état organique et émotionnel de notre corps.




45 vues0 commentaire